Venez jeter un coup d’œil à Halden City, chaleureuse métropole de la Côte Est des Etats-Unis. Ici, l'herbe est verte, le ciel bleu, et les supers-héros côtoient tant bien que mal les humains et les aliens, dans une atmosphère tendue. Qui rejoindrez-vous ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La A-Team, ou la bande de pré-adultes la plus imprévisible du pays.

Aller en bas 
AuteurMessage
Wikke Hulbrecht
Admin
avatar

Messages : 71
Crédits : 2447
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche d'Immatriculation
Sexe: Homme
Âge: 40 ans
Ethnie : Humain

MessageSujet: La A-Team, ou la bande de pré-adultes la plus imprévisible du pays.   Jeu 28 Aoû - 16:46

Accusés d'un crime qu'ils n'ont pas commis, n'ayant aucun moyen d'en faire la preuve, ils fuient sans cesse devant leurs poursuivants. Pour subsister, ils emploient leurs compétences : Quand la Loi ne peut plus rien pour vous, il vous reste un recours.

Un seul.

L'Agence Tout Risques, ou "A-Team". La bande de renégats qui ne doivent leur nom qu'à un français fondu de la dynamite et amateur de séries des années 80 sur son temps libre.

Vous avez bien lu : ces jeunes gens sont des renégats. Une bande de jeunes fils et filles à papa du Gotha de Los Angeles qui se sont pour la plupart découverts des héritages un peu plus palpitants que de simplement crasher l'Aston Martin familiale dans un mur.

Ou simplement parce qu'ils avaient soif d'aventure, qu'ils n'avaient pas envie de finir comme des cons, avec un boulot de merde, dans un bureau de merde, avec des collègues de merde.

C'est un peu leur dénominateur commun. De jeunes gens, renégats purs souches, qui filent un bon coup de pied dans les valseuses à l'Oncle Sam et de la FEMA, et qui préfèrent rendre la justice eux-même.

Des idéalistes, quoi.

Composition actuelle :

- Naomi "Zarathustra" Segawa : Leader, sorcière et détentrice du sceptre de Zarathoustra.
- Kévin "Badass" Constantin : Français, spécialiste de l'improvisation, des explosifs, des armes à feu et grande référence en pop-culture. Dernier réservoir à testostérone, se sentant sexuellement menacé par les extraterrestres polymorphes lascives lui faisant du rentre-dedans.
- Tina "Princess" Kellar : Les "muscles" du groupe. Benjamine particulièrement impulsive et coquette.
- Nazka "Beyondress" Danar : Jeune extraterrestre extravertie dotée de super-pouvoirs, particulièrement amatrice de culture terrienne, fut-elle surannée.
- Aeon "Skynet" Nure & Rojune : Jeune Intelligence Artificielle extraterrestre rebelle incarnée dans un corps de cyborg humain, et son petit animal conçu génétiquement pour être toujours en interface directe avec elle.

Membres fondateurs :

- William "Kurtz" Curtis : Fondateur et leader historique, fils d'un parrain de la pègre et voisin en même temps que premier amour de Naomi, tué à Los Angeles par son père lorsqu'il se dressa contre lui. Ce dernier a été effacé de la réalité par Zarathustra, dans un élan de rage vengeresse.
- Naomi "Zarathustra" Segawa : Première recrue, hérita du rôle de Leader.
- Ellis "Oddjob" Kellar : Grand frère de Tina et voisin de Naomi et William. Il avait pour signe distinctif de porter en permanence des couvre-chefs curieux et variés, allant du panama au chapeau-melon ou au haut-de-forme. Il disposait du pouvoir de les transformer en objets tranchants et de les diriger avec son énergie psychique, d'où la référence au personnage de James Bond. Tué par la FEMA en vertu de son statut de renégat affirmé, lors d'un délit de fuite particulièrement musclé.
- Tina "Foxie" Kellar : Petite sœur d'Ellis, entraînée par lui dans la bande. Porte des couvre-chefs curieux en hommage de son frère.
- Hae-Joo "Fonzie" Chang : Pilote officiel et propriétaire du Van GMC servant de base mobile à l'équipe. Jeune voyou des quartiers coréens de Los Angeles au grand cœur, qui rejoint la tête en les rencontrant par hasard lors de leur réunion initiale dans un diner de Mulholland Drive. Tué en même temps que Oddjob.


Dernière édition par Wikke Hulbrecht le Ven 29 Aoû - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wikke Hulbrecht
Admin
avatar

Messages : 71
Crédits : 2447
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche d'Immatriculation
Sexe: Homme
Âge: 40 ans
Ethnie : Humain

MessageSujet: Re: La A-Team, ou la bande de pré-adultes la plus imprévisible du pays.   Jeu 28 Aoû - 17:25



Naomi Segawa

A.k.a. Zarathustra


" Try not to die. Please. "




Informations personnelles


Age : 18 ans

Sexe : Femme

Ethnie : Grossièrement, c'est une "Sorcière", bien qu'elle préfère l’appellation de "Mage Noir", moins vulgaire à son goût.

Métier : Leader autoproclamée d'une bande de jeunes, ou baby-sitter, c'est selon.

Faction : Renégat




Pouvoirs :

Naomi Segawa a découvert, un peu par hasard, qu'elle descendait de "sorciers", en mettant la main sur une relique apparemment bénigne que ses parents entreposaient dans leur Hall d'Entrée, le "Sceptre de Zarathoustra". Un sceptre que seul les plus grands sorciers sont à même de manipuler et d'utiliser.

Naomi, elle, n'est qu'une jeune fille, n'ayant ainsi dire aucune formation magique. Pourtant, quand elle toucha le sceptre, celui-ci se mit à reconnaître l'"Élue", et "fusionna avec son âme", selon ses propres termes.

Maintenant, il resurgit à chaque fois que le sang de sa porteuse est répandu, sortant de manière fulgurante de sa poitrine, comme si il y était planté.
Le sceptre, en lui-même, est un objet d'une puissance incommensurable, capable de réaliser les instructions de son détenteur : Si Zarathustra dit "Disparaît", sa cible disparaîtra. Si elle dit "Meurt", elle mourra, et cela ne sont que les exemples les plus simples.

Néanmoins, il existe une contrainte relativement terrible : Le sceptre ne répond au commandement qu'une seule fois. Cela oblige sa détentrice à trouver constamment de nouveaux synonymes, ainsi que des mots dans de nouvelles langues, si elle veut pouvoir continuer à utiliser les pouvoirs exceptionnels du sceptre.

Elle dispose cependant également, après des années d'entrainement et la lecture de plusieurs grimoires ancestraux (entre autres) des capacités de sorcellerie plutôt basiques et rudimentaires, mais néanmoins utiles, comme la majeure partie des sorts basiques que l'on voit dans Harry Potter ... C'est en effet de lui qu'elle tient la plupart de ses idées d'incantations "réflexes" ne nécessitant pas le sceptre, et pouvant être réutilisées.

Armes :

- Le Sceptre de Zarathoustra
- Des pelletés de dictionnaires de synonymes, et bilingues anglais vers d'autres langues
- Un couteau à cran d'arrêt, pour s'ouvrir les veines. (On est gothique, ou on ne l'est pas.)


Description physique :

Asiatique, et gothique, et sorcière. Voilà. C'est dit. Naomi est un peu le fantasme ultime du geek pré-pubère. Le genre de fille qui a l'air sombre, torturée tout en étant diablement cool - Diablement étant justement le mot. -. Elle a su cultiver cet air grâce à une garde-robe composée uniquement d'habits noirs, mauves ou pourpre empruntés à la mouvance gothique, et ce, avant même qu'elle ne se sache être une sorcière. Cet aspect de sa vie, c'était un peu la cerise sur le gâteau, et ce qui l'a confirmée dans ses choix vestimentaires, à une époque où elle se cherchait encore. Il arrive aussi qu'elle s'habille de nuances plus clair, mais elle ne quitte jamais ce maquillage ou cette coupe si caractéristique qui hurle littéralement au monde sa véritable nature. Sa nature sombre et torturée... Cela vient peut-être de son enfance à Malibu. Elle ne peut s'empêcher de vouloir avoir l'air d'une star.

Description psychologique :

Zarathustra, d'un tempérament naturellement calme et même plutôt réfléchi, contraste furieusement avec la bande de potentiels sociopathes et psychopathes en puissance que compose cette Agence Tout Risques. Elle est un peu le ciment nécessaire à la réalisation de tout les plans, celle qui manipule un doigté de velours dans un gant de fer, ou quoique puisse être l'idiome. Pourtant, devant le potentiel de son équipe, elle est souvent à la fois émerveillée et résignée. Ce n'est pas une grande planificatrice, et souvent, le plan d'action se résume à foncer dans le tas, et poser des questions ensuite.

C'est aussi pour cela qu'elle regrette la mort de son premier amour, son voisin William Curtis, le créateur du groupe, tacticien tenant pour elle du génie. Sans lui, elle sent un grand manque, à la sentimental pour sa propre vie, et technique, pour l'équipe, qui manque d'un véritable planificateur. Malgré cela, elle n'est pas encore prête à passer sur ce vide, et malgré l'attirance qu'elle ressent pour Kévin, elle se refuse à se laisser aller à ses pulsions, car le devoir passe pour elle avant tout.

Et elle se demande comment elle fera, le jour où il arrêtera sa drague lourde, ses remarques misogynes, et sa peur panique du viol trans-races. Ce sera comme un autre pan du groupe qui s'effondrera.


Histoire


Née dans une famille d'origine japonaise partie aux Etats-Unis au XIXème siècle, Naomi doit son nom à l'Hébreu plus qu'au Japonais. Ses parents, fervents croyants, l'ont inscrit très tôt au catéchisme, et ont fait d'elle une fille très pieuse.

Jusqu'à sa crise d'adolescence. Lasse du carcan familial, elle se mit à passer de plus en plus de temps avec William Curtis, son voisin, dont elle était secrètement amoureuse, si bien que quand il lui présenta son projet un peu fou de former un groupe d'aventuriers, loin des adultes et de la vie chiante de bonne famille, elle sauta sur l'occasion. Ils s'infiltrèrent chez elle en pleine nuit, et il fut le seul autre témoin de la révélation de la véritable nature de Naomi. Elle ne manqua pas de pester plus encore contre ses ancêtres pour avoir préféré se conformer au moule chrétien plutôt que de chier allègrement sur tout cela, et avoir une vie de sorcier bien plus cool. Joignant la parole à l'acte, elle ne manqua pas de voir cette révélation comme un signe, et déclara sa flamme au voisin en l'embrassant furieusement.

Entraînant deux autres voisins du lotissement dans leur petit club, ils se mirent à tenter de faire régner la justice à Los Angeles, une ville particulièrement étendue, où le vigilantisme était encore peu en friche. Dans leurs opérations, ils furent rapidement rejoint par un jeune américano-coréen se faisant appeler "Fonzie", mettant à disposition plusieurs "planques" ainsi qu'un van banalisé blanc, qui deviendra la marque de fabrique du groupe, parce qu'il est tellement banal que personne ne pense à venir l'inspecter. Le deuxième ajout fut celle de Nazka, qui arriva très tôt, et fut un ajout non négligeable à la puissance de feu du groupe.

Et puis vint le renforcement de la FEMA et l'Act obligeant tout les héros à se faire connaître. Ce fut peu après cela que Kurtz fut tué par son père, et que Naomi se vengea en annihilant toute trace de ce dernier de la réalité. La bande de fugitifs se retrouvait du jour au lendemain sur le devant de la scène. Des criminels d'envergure national, avec aucune volonté de se faire recenser, et encore moins de se rendre. Convaincus de leur bon droit, ils se mirent à fuir à travers les Etats-Unis, rencontrant d'autres "graines de héros" en chemin, comme Kévin Constantin, le français perdu à la Nouvelle-Orléans.

Finalement, deux autres membres fondateurs, Fonzie et Oddjob, furent tués à Jackson, dans le Mississippi, par des "héros" à la solde de la FEMA. Un choc rude, que même l'adhésion d'Aeon Nure ne put pleinement penser.

Ce qui avait commencé comme une passe-temps un peu exotique, avait fait d'eux l'une des bandes les plus recherchés des Etats-Unis. Une bande adulée des jeunes, crainte des adultes, mais une bande qui avait aussi et surtout perdue son innocence. Si maintenant, ils ont l'air aussi dangereux et irresponsables qu'aux origines, c'est surtout pour cacher leur peine et leur peur, et Zarathustra la première.


Dernière édition par Wikke Hulbrecht le Ven 29 Aoû - 22:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wikke Hulbrecht
Admin
avatar

Messages : 71
Crédits : 2447
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche d'Immatriculation
Sexe: Homme
Âge: 40 ans
Ethnie : Humain

MessageSujet: Re: La A-Team, ou la bande de pré-adultes la plus imprévisible du pays.   Jeu 28 Aoû - 17:38



Kévin Constantin

A.k.a. Le Badass


" Skynet, put zhose cloziz back ! Handz off my pantz ! "




Informations personnelles


Age : 19 ans

Sexe : Homme

Ethnie : Français. C'est dur à porter, comme ascendance.

Métier : Bricoleur attitré de l'Agence -slash- Gros Bourrin -slash- Grand lover pataud qui essaye de se taper Naomi -slash- Homme se sentant sexuellement menacé

Faction : Renégat




Pouvoirs :

Aucun, si ce n'est une capacité à transformer n'importe quel objet du quotidien en arme destructrice, et des facultés de combat proches d'un soldat des forces spéciales, le professionnalisme en moins.

Armes :

- Des flingues. Beaucoup de flingues. En plus, comme il est gentil, Zarathustra lui enchante ses munitions avec des sortilèges basiques. Ça fait des flammes violettes en sortie de canon, et ça fait plus de boum-boum.
- Des explosifs, aussi. Énormément.
- Un katana. Pour le style. Il est forgé en Amérique, en usine avec des techniques ancestrales d'effeuillage au laser et de manipulation à froid. Il coupe aussi bien qu'un vrai, si ce n'est mieux.
- Le Guide de Cuisine de l'Anarchiste. Un best-seller à mettre entre toutes les mains.
- Du matériel de bricolage. Rares sont ceux qui connaissent les subtilités de la torture au dénudeur de fils électriques.


Description physique :

Kévin est un beau jeune homme. Des traits fins, un port altier, un brun sympathique et des yeux rieurs.
Quand il pense à se raser et à se coiffer.
C'est-à-dire jamais.
Sinon, il adore le militaire, et n'hésite ainsi jamais à en mettre partout sur ses tenues : De mémoire de renégat, jamais on ne l'a vu sans un treillis, et il faut se lever tôt pour réussir à le convaincre de ne pas prendre d'armes ou de grenades pour sortir chercher à manger. Il adore aussi ses dreadlocks, maintenant qu'il en a. Ça lui donne un air de vétéran de cinq ou six années son aîné, le genre à avoir baroudé en Afghanistan ou en Somalie, alors que la seule fois où il a quitté Angers, c'était pour prendre un avion vers l'Amérique.

Description psychologique :

Les psychologues le diraient "Fondu" et "Instable", pour la simple et bonne raison que Kévin vit pour l'excitation du moment, et pour faire péter des choses, mais ça serait dédaigner le fait qu'il est beaucoup plus intelligent et cultivé que ce qu'il ne laisse paraître. C'était même sur une impulsion héroïque, en lisant des livres sur l'Histoire de la Chevalerie, qu'il a pour la première fois officié en France sous le titre un peu curieux de "Templier", le justicier d'Angers, qui, se faisant un peu chier, se disant qu'il ne pouvait pas rester à rien faire toute sa vie, s'est dit qu'il allait régler les problèmes de drogues de la région avec la pétoire de Papy et une épée de Chevalier piquée dans l'étal d'un forgeron du Puy du Fou.
Sa candeur a fait de lui la seule personne suffisamment insensée pour s'attaquer à la Mafia Russe, et accessoirement, pour tirer sur le GIGN. Il s'est dit que ça serait comme dans les films, les séries et les jeux. Il s'est dit qu'il s'en sortirait.
Et puis un jour, il s'est dit que pour s'en sortir, fallait peut-être prendre le maquis. Surtout quand la gendarmerie vient frapper à votre porte.


Histoire


Né à Angers, en France, Kévin Constantin n'est pas spécifiquement le genre de bonhomme que l'on s'attends à voir dans un groupe de super-héros, surtout vu qu'il n'a pas de pouvoir. En fait, sa véritable capacité surhumaine est d'avoir un instinct de préservation à fonctionnement différé, se rendant compte de la connerie de ses actions uniquement après les avoir faites. C'est comme ça qu'il entrait dans des bagarres à un contre dix dans la cour de l'école, du coté de l'homme seul, et de réussir à faire particulièrement mal à quelques pauvres ouailles, avant de finir lui-même en piteux état.

Il s'en foutait, il était un héros, et accessoirement, il était redouté dans la cour pour être "ce mec complètement fou".

En grandissant, cela ne manquera pas, il se verra en super-héros. Non seulement en super-héros, mais en super-héros d'envergure mondiale, si ce n'est galactique ! Il a vu les Gardiens de la Galaxie, il sait que c'est possible d'être humain et de sauver la Galaxie ! Toutefois, tout les héros ont commencé petit, alors il commence par les dealers de drogue d'Angers. Puis il monte, petit à petit, par sa simple curiosité et son côté vicelard et légèrement instable. Cette même curiosité qui a fait de lui un expert théorique dans le domaine militaire, qui survit plutôt bien à l'épreuve du réel.

Finalement, il fait un véritable coup d'éclat en détruisant la principale plateforme de transit de la mafia russe dans le Grand Ouest. Une action d'autant plus fabuleuse qu'au bon milieu de cette fusillade digne d'un bon Expendables, le GIGN intervient.
Emporté par la furie de l'instant, il est confondu avec un mafieux, et on lui tire dessus. Emporté par sa rage intrinsèque devant ce qu'il estime être une volonté du gouvernement de le faire taire, il riposte, et envoie deux gendarmes aux soins intensifs avec une grenade artisanale.

C'est là qu'il sentit que ça allait franchement merder pour lui, alors il sauta dans le premier avion à destination de l'Amérique.

Il posa le pied à la Nouvelle-Orléans, et força le passage aux douanes, dans ce qui put être la tentative la plus couillue d'envahir le territoire américain faite par un homme seule.
La chance fit qu'il fut renversé par hasard par le van de la bande de Zarathustra alors qu'il courrait sur une piste, dans le bayou, essayant d'échapper à la moitié de la police d'Etat de Louisiane aux trousses, tandis qu'eux-mêmes s'étaient paumés.
Expliquant son cas, sirènes en fond sonore à l'appui, celui qui voulait se faire appeler "Le Badass" (en français dans le texte.) fut accepté sans peine, le groupe acceptant de facto tout les fugitifs voulant échapper à la société.

Pour Kévin, c'était un rêve qui se réalisait : il faisait enfin partie d'une vraie bande de super-héros. Une bande américaine, en plus !


Dernière édition par Wikke Hulbrecht le Ven 29 Aoû - 22:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wikke Hulbrecht
Admin
avatar

Messages : 71
Crédits : 2447
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche d'Immatriculation
Sexe: Homme
Âge: 40 ans
Ethnie : Humain

MessageSujet: Re: La A-Team, ou la bande de pré-adultes la plus imprévisible du pays.   Jeu 28 Aoû - 21:43



Tina Kellar

A.k.a. Princess Tina


" Call me a brat again ! I dare you ! I double-dare you ! "




Informations personnelles


Age : 14 ans

Sexe : Femme

Ethnie : Humaine, vraisemblablement, mais avec des pouvoirs.

Métier : Princesse du trône du bourrinage de sa majesté Badass.

Faction : Renégat




Pouvoirs :

- Une Super-Force proprement invraisemblable.
- Une Résistance aux dégâts qui semble l'être tout autant.
- Des cheveux et des yeux qui se mettent à briller violets dès qu'elle utilise ses autres pouvoirs.

- Une capacité à dormir beaucoup et très profondément, surtout après avoir utilisé ses pouvoirs.

Armes :

Ses poings et ses pieds. En général, c'est amplement suffisant.


Description physique :

ECRIRE ICI

Description psychologique :

ECRIRE ICI


Histoire


ECRIRE ICI


Dernière édition par Wikke Hulbrecht le Ven 29 Aoû - 18:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wikke Hulbrecht
Admin
avatar

Messages : 71
Crédits : 2447
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche d'Immatriculation
Sexe: Homme
Âge: 40 ans
Ethnie : Humain

MessageSujet: Re: La A-Team, ou la bande de pré-adultes la plus imprévisible du pays.   Jeu 28 Aoû - 23:57



Nazka Danar

A.k.a. The Beyondress


" That was delicious !.. Uh ? "Not edible" ? "




Informations personnelles


Age : 18 ans

Sexe : Changeant, bien qu'elle préfère une apparence d'humaine, et donc, tout ce qui va avec.

Ethnie : Vandanarienne, une race d'extraterrestres polymorphes.

Métier : Engeance de l'ambassadeur vandanarien en pleine fugue.

Faction : Renégat




Pouvoirs :

Les Vandanariens sont une race qui, si elle n'est guère plus développée technologiquement que les humains, a l'avantage incommensurable de pouvoir utiliser les rayonnements solaires comme sources d'énergie pour alimenter une batterie de pouvoirs relativement intéressantes, et maintenir son indépendance face à des puissances stellaires bien plus armés. Ces capacités incluent par exemple :

- La capacité de voler en laissant une jolie traînée arc-en-ciel, et même de survivre dans l'espace sans assistance extérieure : Avouons que quelque soit le contexte, c'est toujours pratique ... Bien que ça empêche les Vandanariens de comprendre les ressorts dramatiques de Gravity.
- La capacité de projeter des champs de force énergétiques arc-en-ciel : Ça aussi, c'est pratique. Peu discret, très "gay" si on se réfère à Kévin, mais très pratique. Surtout quand on se fait tirer dessus, ou qu'un immeuble nous tombe sur le coin de la figure.
- La capacité de projeter des rayons énergétiques arc-en-ciel : Beaucoup de races ont abandonné les lasers parce qu'ils coûtaient trop cher à produire, ou qu'ils étaient trop sensibles. Les Vandanariens, eux, font ce qu'on peut grossièrement qualifier de "Rayons lasers" avec leurs corps. Des rayons dont ils peuvent contrôler la puissance et la taille, par ailleurs, pour qu'ils soient létaux ou incapacitants.
- Un insensibilité à la chaleur : A cause de cela, Nazka est officiellement qualifié par Kévin "d'allumeuse", lorsqu'elle mets des décolletés en hiver. Plus prosaïquement, c'est une capacité nécessaire pour les Vandanariens, puisqu'ils vivent sur une étoile.
- Le don de Polymorphisme : Les Vandanariens pourraient être qualifiés, bêtement, "d'émanations d'énergies pures", ce qui est surtout un descriptif de leur apparence naturelle.  Cette apparence, ils ne se gardent pas d'en changer, pour faciliter le dialogue, participant à leur image de diplomates renommés à l'échelle galactique.

Et en plus de cela, les Vandanariens sont physiquement plus robustes que les humains, bien que cela ne soit pas leur principal attribut. Nazka peut par exemple soulever une voiture sans grande peine, bien qu'elle ne puisse pas supporter la charge plus de quelques dizaines de secondes.


Armes :

Une notion que les Vandanariens n'ont jamais bien compris, donc ils n'en ont pas. Comme de vêtements, en général.

Bien que Nazka en ait, hein. Elle raffole des "trucs humains".


Description physique :

Sous sa forme originelle, Nazka Danar est une simple masse informe de particules lumineuses avec une très vague consistance.

Cette apparence étant plutôt unanimement mal perçue, surtout sur Terre, elle a adopté l'apparence d'une jeune humaine svelte et plutôt bien lotie, aux traits fin et à la chevelure diaphane, qui agit avec la lumière comme une infinie toison de prismes décomposant la lumière, et trahissant subtilement sa nature. Ses vêtements, eux-mêmes, sont d'origines humaine, et sont souvent extrêmement moulants et/ou révélateurs, la jeune extraterrestre trouvant intéressant cette pratique humaine de "se faire remarquer". Non contente de cela, elle imprime souvent sur eux, avec ses pouvoirs, des motifs luminescents qui pourraient faire sans peine croire au péquin moyen qu'il a affaire à une fille cybernétique, ce qui n'est pas vraiment le cas de la jeune femme, qui n'a pour seul appareil électronique propre qu'un smartphone, qu'elle n'utilise que pour écouter de la musique.

Description psychologique :

Nazka est d'une nature profondément douce et curieuse, mais aussi étonnamment aventureuse. Fille de hauts dignitaires Vandanariens, elle fut destinée très tôt à embrasser la carrière diplomatique, comme ses parents avant elle.
Et sur un coup de tête, elle a décidé d'envoyer tout cela à la poubelle, pour poursuivre ses rêves, comme tout ces héros de films humains. Son rêve, c'est d'être une héroïne, de voyager, de rencontrer des gens, de sauver le monde, d'être une actrice, ou une chanteuse... Bref, elle est aussi extrêmement influençable, bien que terriblement acharnée.
Pourtant, c'est un être qui a trouvé dans cet assemblement improbable de jeunes une deuxième famille, et qui pour rien au Monde ne la laisserait se dissoudre. C'est le chaînon manquant entre l'adorable petit poney rose, et Talleyrand, puisqu'en fille de diplomate, elle sait précisément lire les intentions des autres, et prévenir les crises avant qu'elle n'arrivent, tout en étant toujours la première à vouloir faire la fête, et remonter le moral des autres. Comme dans les films.

Oui, parce qu'elle est un peu pataude, aussi. Elle ne connaît pas vraiment entièrement les coutumes terriennes, même après tout ce temps passé sur Terre.


Histoire


Vandanar est le nom d'une étoile situé quelque part au fin fond du bras d'Orion, à quelques dizaines d'années-lumières de la Terre. Très tôt, lors des premiers contacts entre extraterrestres et humains, les Vandanariens se sont érigés en grands amis des Terriens, notamment par leurs nombreuses similitudes, malgré pourtant les différences d'ordres purement physiologiques. Les Vandanariens sont, en effet, à l'échelle de la galaxie, une race microscopique, n'ayant colonisé que son système solaire natal, et se reposant abondamment sur des technologies externes pour voyager dans l'espace lointain, n'ayant que peu le goût de la chose technique. Ce statut de "petit", ils ne le souhaitent à personne, et comptent bien former avec les Terriens une alliance mutuellement profitable, profitant de l'expérience de la politique vandanarienne et de la capacité inégalée des humains aux prouesses technologiques.

C'est pour cela que l'ambassadeur Danar reçut une place à Washington, chose qu'il accepta comme sa plus importante nomination, ne manquant pas d'emmener avec lui sa famille, et notamment sa fille unique, avant qu'elle-même se forme à la chose diplomatique, et perpétue plus tard la tradition familiale, et plus généralement le système de castes millénaire qui caractérise la civilisation vandanarienne, et qui est pour eux, avec leurs capacités solaires, l'un des deux piliers sur lesquels se sont basés leur survie depuis qu'ils ont noué des contacts avec la communauté galactique.

C'était sans compter sur la curiosité naturelle et le goût de l'aventure de la jeune Nazka qui, quelques mois après son arrivée sur Terre, ne comprenait pas pourquoi elle devait vivre cloîtrée dans sa demeure, à écouter les sempiternelles entretiens de son père, et ne pouvant aller à l'école avec d'autres enfants terriens que très rarement. Nazka est de plus une grande admiratrice de la culture terrienne, et surtout de la notion de "musique" et de "cinéma", qui sont totalement étrangères à son peuple. C'est d'ailleurs un soir, après avoir visionné La Fureur de Vivre avec James Dean, qu'elle fugue de l'ambassade pour aller rejoindre Los Angeles, et découvrir elle-même le vaste monde, loin du carcan paternaliste.

C'est en arrivant au Planétarium de Los Angeles qu'elle fait connaissance avec Zarathustra et sa bande, qui pensaient être en voyant l'arc-en-ciel nocturne, sur la piste d'une invasion extraterrestre... La suite appartient à l'Histoire.


Dernière édition par Wikke Hulbrecht le Ven 29 Aoû - 18:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wikke Hulbrecht
Admin
avatar

Messages : 71
Crédits : 2447
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche d'Immatriculation
Sexe: Homme
Âge: 40 ans
Ethnie : Humain

MessageSujet: Re: La A-Team, ou la bande de pré-adultes la plus imprévisible du pays.   Ven 29 Aoû - 17:21




Aeon Nure

A.k.a. Skynet


" Tes relevés indiquent que tu préfères me voir nue, Kévin. "




Informations personnelles


Age : 3 ans

Sexe : Féminin d'un point de vue physiologique.

Ethnie : Intelligence Artificielle Extraterrestre incarné dans un châssis cyborg basé sur une humaine enlevée quelques dizaines d'années auparavant.

Métier : Ninja Cyborg et harceleuse sexuelle.

Faction : Renégat




Pouvoirs :

Aeon est une intelligence artificielle basée sur des algorithmes évolutifs conçus pour émuler le comportement d'un être organique. Incarnée dans le corps cybernétique qu'elle a subtilisé, elle dispose de capacités liés à sa nature artificielle :

- Capacités physiques surhumaines : Que ce soit sa force, sa vitesse, son temps de réaction ou son agilité, Skynet porte assez bien son alias, puisque c'est une machine. Elle est suffisamment rapide et précise dans ses mouvements pour esquiver et/ou découper au sabre des balles, et dispose d'une force suffisante pour contrer à mains nues des soldats humains en exosquelettes ou des jeeps lui fonçant dessus, et les envoyer voler sur plusieurs dizaines de mètres. De plus, elle est insensible à la fatigue et n'a aucun des besoins physiologiques normaux des races organiques.
Kévin aimerait bien faire ce qu'elle fait, surtout avec un sabre.
- Mémoire photographique et capacités cognitives surhumaines : Tout ce sur quoi Skynet pose les yeux, elle le retient, l'analyse et le stocke. Cela en fait une comptable, une analyste et une gérante d'inventaire prodigieuse, bien qu'extrêmement effrayante dans la somme de détails et la neutralité affligeante avec laquelle elle les invoque. Dans ces moments, elle se fait appeler "Madame Spock".
- Manipulation électronique intuitive : En tant qu'intelligence artificielle extraterrestre particulièrement évoluée, Aeon peut se connecter intuitivement aux réseaux électroniques ou se brancher à des bornes physiques, et en pirater la plupart sans grande difficulté, au vu de leur obsolescence par rapport aux technologies auxquelles elle a été habituée. Cela en fait une pirate informatique particulièrement redoutable.
- Maîtrise des arts martiaux : Sans grande surprise, ses capacités d'analyse, sa capacité à se connecter à Internet intuitivement et le visionnage de Matrix et de Tigres et Dragons avec les commentaires un peu trop enjoués de Nazka ont donné des idées à Aeon, qui a passé plusieurs journées à éponger toutes les bases de données qui lui étaient accessibles pour apprendre tout ce qu'il était possible d'apprendre sur les arts martiaux, de préférence les plus spectaculaires possibles du point de vue humain. Son style de combat est donc basé sur l'avis critique de ses pairs qui la trouve "super cool" que sur l'efficacité intrinsèque. Aeon est donc efficace, mais en privilégiant les courses sur les murs, les saltos multiples, les doubles coups de pieds cisaillant ou encore les aberrations telles que tenir son sabre à l'envers, mélanger le Vovinam Viet Vo Dao et le Xingyi Quan ou encore manipuler des armes à feu dans un simili-Gunkata.

Là où un maître en arts martiaux pourrait démonter une douzaine de personnes en autant de secondes, Skynet se situera plutôt autour de la minute, mais le jury pourra au moins lui accorder la palme de l'originalité et de la composition comportant plus de vrilles qu'un programme de patinage artistique.

Elle a de plus acquis l'habitude de provoquer ses adversaires avec des répliques de films, en se prenant notamment pour un Agent de Matrix.
- Nanomachines réparatrices : En cas de blessures, fussent-elles extrêmes, les nanomachines qui composent le "sang" du corps d'Aeon la répareront, puisant dans son environnement direct les ressources pour se reproduire et subvenir à leurs besoins.

Aussi surpuissante que puisse paraître Skynet, elle dispose néanmoins d'une faiblesse "énorme" : un lien psychique avec Rojune, une espèce de petit renardeau génétiquement créé pour être intimement liée avec elle, au point que si l'un d'un des deux individus meurt, l'autre le suit dans la tombe. Contrairement à elle, Rojune reste une petite bestiole pas spécialement imposante physiquement, et bien moins dangereuse, bien qu'elle compense par une capacité à se rendre adorable envers n'importe qui, même le plus bougon des redneck allergique aux canidés.

Armes :

- Une "poignée" directement reliée à son organisme et qui lui permets de former des instruments avec les nanomachines de son organisme. Très souvent, elle forme avec elles un sabre d'inspiration japonaise dans un alliage exotique d'une couleur onyx naturellement chargé en électricité, et disposant d'une résistance et d'un pouvoir de découpe suffisant pour trancher l'acier ou même le béton.


Description physique :

Aeon Nure ressemble d'apparence à une humaine parfaitement normale, et cela tant que l'on ne s'approche pas trop d'elle. A moins de quelques mètres de distance, elle rentre en effet dans ce que les théoriciens de la robotique ont nommé la "vallée dérangeante" : sa plastique est bien trop parfaite pour faire illusion. C'est une donnée que les concepteurs de la plateforme cybernétique n'ont pas vraiment pris en compte lorsqu'ils l'ont crée. Ils se sont simplement penchés sur tout ce que le matériau originel comportait de petites difformités et autres imperfections, et ont pensé que pour en faire l'"infiltrateur parfait", il fallait simplement la rendre parfaite d'un point de vue humain.

Aeon était donc une sculpturale jeune femme supposément d'origine coréenne à la chevelure cyan, aux yeux oranges embellis de khôl et à la peau légèrement hâlée d'une texture parfaitement lisse, d'une voix sensuelle et flûtée et d'une démarche rigoureusement conçue pour être chaloupée tout en étant toujours strictement sans défaut dans son exécution, et capable de choses impossibles pour un humain, comme de retourner entièrement sa tête, son corps ou ses bras.

Constatant rapidement qu'elle ne passerait jamais pour humaine, elle a donc décidé d'assumer pleinement son rôle, et n'hésite ainsi jamais à apparaître comme particulièrement effrayante auprès de la population civile, avec ses mimiques typiquement robotiques, comme le fait de tressaillir en laissant des échapper des étincelles pour faire croire à un court-circuit, ou de modifier sa voix pour imiter son interlocuteur. Cela fait qu'elle est très souvent enfermée dans le van avec le Badass lors des virées pour aller acheter du ravitaillement, puisqu'elle est toute aussi inapte que ce garçon aux contacts sociaux.

Et c'est la seule personne dont le français a réellement peur, parce qu'il est persuadé qu'elle essaye de le violer, et il a particulièrement peur du fait qu'il pourrait apprécier...

Description psychologique :

Conçu pour penser comme un être organique et être ainsi plus "stable" qu'une intelligence artificielle pure, Aeon s'est développée, au contact des humains depuis son "évasion" une personnalité grandement façonnée par les clichés typiques qu'ont les humains envers les ordinateurs : elle est devenue une machine d'apparence ultra-calculatrice, froide, laconique et d'un pragmatisme grinçant dès lors qu'elle s'adresse à un étranger ou un inconnu. Pourtant, auprès de sa "nouvelle famille", la bande de zouaves qui l'a recueilli alors qu'elle était pourchassée par la FEMA et des chasseurs de primes extra-terrestres, elle se mets à se jouer de ses origines, et se révèle une personne travailleuse et extrêmement dévouée, avec un sens de l'humour très particulier qui l'empêche d'apprécier le second degré et l'absurde, mais qui lui rend le premier degré irrésistiblement drôle, et surtout les blagues sales, nulles, celles où elle fait croire qu'elle est bien un robot génocidaire et celles liés à des concepts techniques compliqués (Comme celle, hilarante, de l'électron positif.)


Histoire


ECRIRE ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La A-Team, ou la bande de pré-adultes la plus imprévisible du pays.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La A-Team, ou la bande de pré-adultes la plus imprévisible du pays.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bande originale du film IRON MAN 2 AC/DC (2010)
» Bande originale du film ROCK STAR (2001)
» Bande originale du film THE RUNAWAYS (2010)
» Bande originale du film LAST ACTION HERO (1993)
» top 25 bande dessinée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A House Divided :: Avant de commencer :: Faire vivre vos personnages :: Carnets des Joueurs :: Wikke Hulbrecht-
Sauter vers: