Venez jeter un coup d’œil à Halden City, chaleureuse métropole de la Côte Est des Etats-Unis. Ici, l'herbe est verte, le ciel bleu, et les supers-héros côtoient tant bien que mal les humains et les aliens, dans une atmosphère tendue. Qui rejoindrez-vous ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiches des Hulbrechts et de leurs proches

Aller en bas 
AuteurMessage
Wikke Hulbrecht
Admin
avatar

Messages : 71
Crédits : 2447
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche d'Immatriculation
Sexe: Homme
Âge: 40 ans
Ethnie : Humain

MessageSujet: Fiches des Hulbrechts et de leurs proches   Sam 5 Avr - 19:03

Ici seront stockés les fiches de personnages qui sont directement liées à Wikke : sa femme, ses gosses, ses collègues proches, son escouade ... etc.


Dernière édition par Wikke Hulbrecht le Lun 14 Avr - 10:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wikke Hulbrecht
Admin
avatar

Messages : 71
Crédits : 2447
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche d'Immatriculation
Sexe: Homme
Âge: 40 ans
Ethnie : Humain

MessageSujet: Re: Fiches des Hulbrechts et de leurs proches   Lun 7 Avr - 21:00




Abraham Lewis

alias The Peace Maker





Informations personnelles


Age : 70 ans

Sexe : Homme

Ethnie : Humain

Métier : Super-héros, ancien membre de la Ligue Américaine, escouade de super-héros financée par les USA, sous le pseudonyme du "Patriot".

Alignement : OPEX

Lien : Proche ami de Wikke, Mentor




Pouvoirs :

Aucun, mais c'est un combattant exceptionnel, tant à mains nues qu'avec des armes à feu ou des armes blanches, considéré comme l'un des meilleurs au monde. Sa force, sa vitesse et ses réflexes sont amplifiés par des nanomachines, qu'il croit juste être des stéroïdes.

Armes :

Variable, mais l'équipement le moins subtil possible, à base d'armes lourdes et autres lanceurs d'explosifs à forte puissance. Il affectionne tout particulièrement travailler à la M60, comme Rambo, personnage auquel il aime s'identifier, mais est aussi amateur de lance-flammes.


Description physique :

Septuagénaire grisonnant, le Peace Maker n'en reste pas moins un formidable athlète, tout en muscles. Dépassant encore le mètre quatre-vingt-dix, il est aussi très large d'épaule, ce qui en fait une armoire à glace des plus intimidantes. Au combat, il porte une armure intégrale semblable à un équipement anti-émeutes, mais équipé des dernières technologies de protection pare-balles, ou même "pare-trucs-extraterrestres" selon ses propres termes. Il porte plusieurs signes distinctifs sur cet accoutrement, à commencer par une épaulière arborant fièrement l'aigle américain portant le drapeau de sa nation, et sur l'autre, Columbia, allégorie féminine des Etats-Unis, dans sa toge diaphane, ceinte de ceintures de munitions et d'une énorme mitrailleuse. Outre cela, il est immédiatement reconnaissable au cigare qu'il ne cesse de fumer en mâchonnant, et au cache-œil, hérité d'une blessure qu'il a reçue au Vietnam. En dehors des combats, il porte un grand imper beige et un costume de relativement bonne facture, que Wikke a insisté pour lui offrir, afin qu'il ne paraisse pas pour le dernier des rustres... Ce qui est surtout une bonne blague entre les deux amis.

Description psychologique :

Psychologiquement, Abraham n'est pas des plus compliqués. A l'image du Président dont il porte le nom, c'est une véritable allégorie des Etats-Unis programmée semble-t-il pour une seule tâche : casser du gauchiste.
Dans les faits, il est bien plus compliqué, et il a abandonné cette vision idéalisée du Monde durant son passage au Vietnam. Il est désillusionné devant toutes les dérives qu'il a pu voir dans sa vie. Il a vu de ses yeux les bêtes que peuvent devenir les hommes, quelques soit leur nature ou leur volonté, et il est conscient que chacun a un palier, au-delà duquel la civilisation n'a plus cours. Il est persuadé ainsi de voir dans le monde une gigantesque farce hypocrite, mais, en même temps, là où d'autres se seraient suicidés devant un tel constat, il s'y est abandonné de plein cœur : il tue maintenant simplement pour le plaisir. Il n'est plus question de justice, de droit, juste de vengeance. De vengeance et de plaisir. Il n'est rien de plus, en sommes, qu'une bête savante.


Histoire


Une forme dans la fumée, une ombre que les bandits ont appris à craindre, un cigare que les terroristes redoutent, un cache-œil qui fait trembler les dictateurs ...

Oui, vous l'aurez reconnu ! Le Peace Maker !

Que ce soit dans la savane africaine, ou dans les banlieues américaines, la liberté, la paix et la sécurité sont en marche, car le Peace Maker veille ! Là où l'injustice et la violence prolifèrent, il répond ! Là où loi n'a plus court, il frappe ! Ils ne respectent aucunes valeurs ? Qu'à cela ne tienne, le Peace Maker leur inculquera !

Dans, la, gueule !

Le Peace Maker est un héros ferme, pour des temps troublés. Il a connu l'enfer du Vietnam, il a connu l'Afrique, et il a décidé de rejoindre OPEX pour stopper ces atrocités ! Ce fier américain aspire à promouvoir la paix, la liberté, la démocratie et à châtier les scélérats ! Aujourd'hui, il est de retour au pays, et les amazones du Vietnam et l'Afrique ne l'ont pas tué, vous pouvez être certains que ces mafieux gominés et ces superdéviants d'opérette vont passer un sale quart d'heure !


Dernière édition par Wikke Hulbrecht le Mar 15 Avr - 22:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wikke Hulbrecht
Admin
avatar

Messages : 71
Crédits : 2447
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche d'Immatriculation
Sexe: Homme
Âge: 40 ans
Ethnie : Humain

MessageSujet: Re: Fiches des Hulbrechts et de leurs proches   Mar 8 Avr - 12:41




Roxane Hulbrecht

alias Chang'e, la Dame de la Lune





Informations personnelles


Age : 32 ans

Sexe : Femme

Ethnie : Humain

Métier : Agent de liaison, et éventuellement de terrain.

Alignement : OPEX

Lien : Femme de Wikke, et son agent de liaison.




Pouvoirs :

Mémoire eidétique associé à une intelligence et des capacités de réflexion, de perception et d'attention hors-du-commun, si ce n'est effrayantes. Elle parlerait couramment toutes les langues nationales terriennes, plusieurs langues extraterrestres, et même quelques dialectes régionaux et langues imaginaires, ainsi que sa propre langue, qu'elle aurait inventé "pour s'amuser". Aisément l'une des personnes les plus intelligentes de la planète, ce serait elle qui serait à la base de nombre des gadgets qu'OPEX commercialise et utilise aujourd'hui : cryptoanalyste et linguiste de formation, elle se serait formée à la physique appliquée dans la plupart de ses domaines sur le tas, en trois semaines, quand les premières pièces extraterrestres seraient arrivées sur Terre, "pour le défi".
Physiquement, si elle reste une humaine normale, elle est maître d'un grand nombre d'arts martiaux et a développé par l'entraînement physique et mental une maîtrise absolue de son corps, lui permettant des prouesses physiques surhumaines (ou simplement cocasses, comme imiter n'importe quelle voix, ou tirer à l'arc avec les pieds en faisant le poirier, voire inutiles et extrêmement dangereuses, comme attraper une balle à mains nues.). Si elle rechigne terriblement à combattre au corps à corps, elle est pourtant capable de vaincre plusieurs adversaires en même temps, avec sa capacité de "lire" ses ennemis.

Armes :

Rarement armée, elle préfère les petites armes à feu et les fusils de précision, tout en disposant de gadgets de sa fabrication.


Description physique :

Roxane est, sans être l'incarnation même du canon de la beauté asiatique, une belle femme selon les critères les plus communs, et elle aurait pu tout autant se lancer dans une carrière de mannequin ou d'actrice si l'Armée Populaire de Chine ne l'avait pas placé très tôt dans des institutions spécialisées. Après plusieurs grossesses et plus d'une dizaine d'années passée dans la nature, toutefois, il n'est plus trop question d'en faire une égérie. Après avoir dû combattre pour sa vie dans les territoires les plus sinistrés d'Afrique, après avoir connu la fièvre jaune, la famine et la peur, après avoir rencontré Wikke ... Elle se fiche bien de plaire : son visage se suffit à lui-même, et son maquillage est quasiment inexistant, les bruns cheveux de son enfance, cette crinière si soyeuse sur laquelle sa mère et ses sœurs ne tarissaient pas d'éloges est maintenant filasse, taillée à hauteur du cou. Ses vêtements, maintenant, ne sont plus des robes ou des tailleurs, ils se veulent pratiques et professionnels, et elle a imité son mari dans son amour des uniformes militaires, qui couvrent un corps qui n'est plus si douce et gracile que dans ses jeunes années : son mètre soixante-quinze s'est subtilement couvert de soixante-et-onze kilos de muscles, et si les amples vêtements qu'elle portent cachent bien cette spécificité, dès lors que l'été arrive et qu'elle se met à porter des manches courtes, tout les regards convergent vers elle, en cela qu'elle arbore une androgynie d'un genre peu répandu : elle reste dans ses traits désirables et dans ses formes, sveltes bien plus qu'hommasses, des plus féminines  (si on lui excuse l'absence d'arguments mammaires prononcés), tout en arborant en même temps une musculature bien plus développée et prononcée que la majorité des plagistes. On pourrait presque voir en elle une chimère hermaphrodite, tout à la fois la Belle et la Bête.

Description psychologique :

La folie et le génie marchent souvent main dans la main, et c'est l'une des premières phrases qui viendrait à l'esprit de quelque homme cultivé venant à rencontrer la femme de l'Iron Wolf. Pourquoi l'un des esprits les plus brillants qui ait foulé de ses pieds la Terre s'est-elle marié à un rustre sortie du bush, alors même qu'elle se gausse de son inculture ? Comment même une fille aussi maladivement timide qu'elle est capable de s'évanouir à l'idée de sortir chercher du pain a pu croiser le chemin d'un homme qui, lui, n'hésiterait pas à flinguer le boulanger ? Pourquoi même, alors qu'elle aurait pu bâtir un empire colossal et peut-être même contrôler le monde si subtilement que personne ne s'en aperçoive, se contente-t-elle d'une vie de baroudeuse ? La réponse est simple : le fun. Elle est follement amoureuse de Wikke, et ce dernier lui rend bien, et elle excuse n'importe lequel de ses défauts pour cela, parce qu'elle tout aussi fondue que lui. Elle n'a rien à faire d'être la créature la plus intelligente du monde, elle en a simplement marre de trimer et cherche à croquer la vie à pleine dents, de la façon qui, en parfaite opposition avec ses phobies, lui sied le plus : terre-à-terre. Si elle est en apparence la plus douce, aimante, raffinée et sophistiquée des femmes, ce n'est qu'une carapace sous laquelle se cache une mentalité dépassant à peine celle de la jouvencelle en fleurs :

" Aucunes règles, sinon les miennes. "


Histoire


L'Histoire de Roxane n'est pas des plus joyeuses. Née Xue Jing, fille de petits détaillants de Xi'an affiliés à l'antenne locale du Parti Communiste, on décèle très tôt chez elle une tendance que l'on pense à la flânerie ou à la rêverie. Jusqu'à ses quatre ans, c'est toute sa famille qui la voit comme attardé et stupide. Taciturne et laconique, elle semble économiser ses paroles, même pour sa famille, et refuse les jeux enfantins qu'on lui propose ; puis on la surprit en train de lire des livres vietnamiens dans la réserve de la boutique. Elle admit alors qu'elle avait également lu tout les livres russes, coréens et allemands, et qu'elle l'aurait avoué, si on le lui avait demandé plus tôt. A sept ans, elle est championne nationale d’Échecs (et ne s'inclinera que devant Bobby Fischer lors d'une rencontre amicale, qu'elle battra cinq ans plus tard.) et de Go, et elle ressort de l'examen du Gaokao avec la plus haute moyenne jamais enregistrée. On lui fait à cette occasion passer un test de QI, dont elle ressort avec un score de 214, le plus haut jamais enregistré. A 14 ans, elle est doctorante en Histoire et Ethnologie de l'Asie, ainsi qu'en Linguistiques, tout en étant paradoxalement incapable de résoudre le moindre calcul complexe posé par écrit, se contentant de répondre "par intuition" de manière toujours juste.

Toutefois, si il est une personne pour laquelle l'expression "Trop intelligente pour son propre bien" s'applique, c'est indéniablement la petite Jing. Ses interactions sociales sont réduites à un minimum critique, dans un monde qu'elle considère "désespérément trop con.". Pédante et condescendante autant qu'elle est belle, elle s'attire la jalousie de ses frères et sœurs, qui se liguent contre elle, alors que son père désespère de son blocage mathématique, et que seul sa mère semble s'intéresser à son sort. Profondément misanthrope, elle est prise en charge par le gouvernement à 15 ans qui, sous couvert de lui offrir des opportunités de mener ses recherches dans un environnement privilégié, l'incorpore dans des programmes militaires, où l'on "force" le génie à s'exprimer, en la plaçant dans des situations d'extrême tension physique et psychique...

C'est de ces "exercices" qu'ils ressortirent celle que le commandement commencera à surnommer "Chang'e", nom de la principale résidente de la Lune dans la mythologie chinoise : un être froid, extrêmement calculateur, extrêmement efficace, une machine meurtrière au visage d'ange, derrière laquelle se cache l'extraordinaire efficacité du modèle de développement chinois en Afrique, ou encore le démantèlement de 90% des réseaux de crimes organisés du pays et plusieurs cyberattaques simultanées sur le Pentagone, la Russie et l'Union Européenne. Durant cette période, que Roxane elle-même décrit comme un cauchemar, elle n'était considéré comme rien d'autre qu'un ordinateur humain, supérieur en tout points à la machine, tant par ses capacités brutes que par ses capacités d'adaptations. Elle en ressortira profondément choquée.

C'est lors de ses 20 ans qu'elle rencontrera Wikke Hulbrecht, envoyé par OPEX et l'Union Européenne pour la tuer, alors qu'elle accompagnait un haut-dignitaire du régime au Mozambique. Ce que le mercenaire ne savait pas, c'est qu'elle savait déjà où, quand et comment il allait la frapper, et elle conçut son propre plan pour le détourner : elle arrangea sa "disparition", en faisant sauter tout un étage de l'ambassade de Chine dans la capitale sur une pauvre secrétaire à laquelle elle avait remis ses papiers, tout en se cachant dans le coffre du 4x4 de son assassin.

Celui-ci, en la découvrant, fut confus. Connaissant sa psychologie aussi bien que lui-même, elle se contenta de se déshabiller et l'enjoignit à la violer, voyant dans son regard comme dans celui de nombreux hommes auparavant un désir affreusement lubrique pour ce morceau de chair gracile et délicat qui lui servait d'enveloppe. En échange de sa vie sauve, illustration d'un apothéose de désintérêt pour la vie autant que d'une peur irrépréssible de la mort, elle ne réagit même pas pendant l'acte, comme si elle n'était qu'un objet sans volonté propre.

Wikke se heurtait alors à l'exact opposé de sa personnalité. Une gamine pas même capable d'apprécier la vie alors qu'elle entrait à peine dans la fleur de l'âge... Il entreprit de la "ramener parmi les vivants", en la prenant sous son aile de force, prétextant qu'elle ne pourrait de toutes façons pas survivre seule en Afrique. Elle-même ne savait pas comment elle s'était laissé convaincre par ce "baroudeur puant la sueur et la crasse", mais ils tombèrent progressivement follement amoureux l'un de l'autre, à mesure qu'elle sombrait dans les coups les plus vils, et qu'elle était celui qui serait son conjoint à rendre ses plans infaillibles. La Dame de la Lune redevint terrienne, acquérant une personnalité propre que lui avait toujours refusé sa vie de jeune fille. Le froid et méthodique ordinateur se métamorphosa en amante pétillante et malicieuse, et elle abandonna tout de son ancienne vie : son nom, sa nationalité ... jusqu'à ce corps que l'on voyait comme si patriotiquement parfait. Elle ne voulait plus rien à voir qui la rattache à cette satanée bête que le gouvernement chinois avait dressé.

Douze ans plus tard, devenue baroudeuse d'envergure aussi internationale que son mari et mère de famille, Roxane Hulbrecht n'a pas réussi à effacer tout ses anciens démons, et les séquelles d'une jeunesse de servitude l'affectent toujours, aussi vivaces que le spectre de son ancienne personnalité, qui se nourrit de ses doutes et désespoirs ...



Dernière édition par Wikke Hulbrecht le Mar 15 Avr - 15:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wikke Hulbrecht
Admin
avatar

Messages : 71
Crédits : 2447
Date d'inscription : 29/03/2014

Fiche d'Immatriculation
Sexe: Homme
Âge: 40 ans
Ethnie : Humain

MessageSujet: Re: Fiches des Hulbrechts et de leurs proches   Dim 13 Avr - 18:47




Megan Hunter

alias Tante Meg





Informations personnelles


Age : 35 ans

Sexe : Femme

Ethnie : Humain

Métier : Analyste et conseillère stratégique chez OPEX, anciennement à la CIA

Alignement : OPEX

Lien : Meilleure amie de Roxane




Pouvoirs :

Extrêmement intelligente et cultivée, ainsi que polyglotte, tout en étant extrêmement loin de Roxane à ce niveau.

Armes :

Rechigne à être armée, elle privilégiera un simple pistolet si jamais elle venait à devoir l'être.


Description physique :

Rousse, Megan, fillette de plus peu attirante, a souffert de son apparence dans sa tendre jeunesse, ce qui n'a absolument pas aidé son développement psychologique. Ce n'est qu'à partir de ses quinze ans que la "petite nerd grosse avec son appareil dentaire" pousse quasiment d'un coup, rentrant du jour au lendemain dans le très couru club des filles du lycée après qui toute la population masculine de l'établissement se met à courir. A force de régimes et de sport, elle rentre dans les pom-pom girls et peut se venger de toutes ces bêtes en rut qui la raillait tant en les menant à la baguette. Forte de ce constat de popularité, elle ne se "sentira plus", comme disent les jeunes, et tentera de se lancer dans le mannequinat et de devenir actrice.

Elle échouera lamentablement, de par son talent tout relatif à jouer la comédie et à poser, et parce qu'elle était rousse. C'est là que s'arrêtera son expérience sociale : elle s'entretient dorénavant purement par formalité, son régime végétalien assurant de toutes façons le reste. Elle ne se lave et s'épile que parce qu'elle déteste se sentir sale, ne se maquille plus que quand c'est nécessaire, et elle s'habille avec les mêmes vêtements bons marchés depuis treize ans, qui commencent à déteindre à force de les laver tous en même temps.




Description psychologique :

Directe, sèche et cassante, Megan pourrait être la personnification du professionnalisme : elle est extrêmement sensible à tout les détails et tatillonne au-delà du raisonnable, n'hésitant pas à pousser son point de vue de manière extrêmement appuyée en faisant valoir ses arguments, tout en étant la première à reconnaître ses erreurs et à revoir son point de vue lorsque cela est nécessaire, ce qui est un fait relativement rare, au vu de l'estime qu'elle porte à la plupart de ses congénères. Fort logiquement, avec son caractère plus froid qu'un bloc de glace, elle a très peu d'amis, et même avec eux, elle se montre peu sociable, tentant de se rendre sympathique avec un humour noir et une tendance au sarcasme appuyée. La seule personne avec qui elle se révèle véritablement "gentille" dans le sens plus commun du terme est Alexander, le fils de Roxane et Wikke, qu'elle garde souvent et de qui elle a acquis de lui son surnom de "Tante Meg". Elle ne supporte absolument pas Wikke qui n'est pour elle qu'un crétin bien trop chanceux, ni ses filles, qui tiennent trop de leur père, et à qui elle ne parle que parce qu'elles ont l'intelligence de leur mère. Roxane est pour ainsi dire sa seule véritable amie, avec qui elle tente de rattraper son incroyable déficit social, tout en lui reprochant en permanence de s'être marié avec Wikke ou de ne pas avoir avorté des jumelles. Étonnamment, Roxane l'apprécie et l'estime énormément, en mentant à ses filles et à Wikke, prétextant que Megan "n'est pas sérieuse", et qu'elle a une "façon bien à elle de vous aimer".


Histoire



Originaire de la capitale, Megan est depuis toujours une élève studieuse et travailleuse, toujours en avance sur le programme par simple curiosité. Elle se révèle également être une enfant à la sociabilité relativement faible, si ce n'est nulle. Martyrisée à l'école, elle développe une distance au rapport humain assez curieuse qui ne la quittera jamais, s'amplifiant d'autant plus qu'elle s'interrogera plus tard sur l'absurdité des normes sociales.

Atteinte de nombreux "troubles" et manies au goût de ses parents, les tests qui lui seront fait passé lui diagnostiqueront un syndrome d'Asperger, une forme d'autisme dont les détails n'intéressaient guère les parents de la personne concernée ou qui que ce soit, d'ailleurs. On la classera simplement comme "autiste", ce qui est une raison de plus de la railler et de la considérer comme différente, chose qu'elle-même finira par considérer comme vrai.

L'une de ses nombreuses manies étant une passion pour la géographie, l'ethnographie et la géopolitique doublé d'un certain perfectionnisme, elle fut très tôt dans ses études supérieures -à Yale- repérée par la CIA, qui lui proposa un poste d'analyste, qu'elle accepta par fantaisie, en grande fan d’œuvres d'espionnage, elle se retrouvera dans son élément : anonyme rouage d'un engrenage bien supérieur à elle. Grâce à cet engrenage, elle aura l'occasion de parcourir une bonne partie du Monde, tout en se spécialisant dans les dossiers africains -C'est d'ailleurs par hasard dans les toilettes d'un hôtel de Mogadiscio qu'elle rencontrera Roxane, mercenaire avec qui elle deviendra bien vite amie.-.

Toutes les bonnes choses ont cependant une fin, et cette idyllique période d'interrogatoires poussés et de chasse aux terroristes prendra fin lorsque la CIA fut placée sous égide de la FEMA. Elle claqua la porte sur un coup de tête, refusant de cautionner la disparition de facto de la guerre des services ... Le lendemain, Roxane la faisait rentrer à OPEX.

Depuis, allez savoir pourquoi, elle en veut à la FEMA de lui avoir pris son travail, et est reconnue par son expertise dans les domaines de l'insurrection, de la contre-insurrection, et de la collecte d'informations par des biais non-conventionnels ... et maintenant qu'OPEX est autorisée à opérer en territoire américain, elle est plus qu'heureuse de marcher sur les pieds de la FEMA dès que faire se peut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiches des Hulbrechts et de leurs proches   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiches des Hulbrechts et de leurs proches
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un attentat de trop - pensée pour les victimes et leurs proches
» leurs tendres années (livre)
» Régis Haas, "les grands compositeurs et leurs oeuvres&q
» Les proches de MJ projetaient de l'enlever pour le sauver en 2008 2009
» Recherche Fiches chansons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A House Divided :: Avant de commencer :: Faire vivre vos personnages :: Carnets des Joueurs :: Wikke Hulbrecht-
Sauter vers: