Venez jeter un coup d’œil à Halden City, chaleureuse métropole de la Côte Est des Etats-Unis. Ici, l'herbe est verte, le ciel bleu, et les supers-héros côtoient tant bien que mal les humains et les aliens, dans une atmosphère tendue. Qui rejoindrez-vous ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nora Clare alias Viciousclaw [Présentation]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nora Clare

avatar

Messages : 13
Crédits : 1661
Date d'inscription : 14/04/2014

Fiche d'Immatriculation
Sexe: Non défini
Âge:
Ethnie :

MessageSujet: Nora Clare alias Viciousclaw [Présentation]   Jeu 15 Mai - 19:05



NORA CLARE

alias Viciousclaw




Informations personnelles


Age : 25 ans
<
Sexe : femme

Ethnie : humaine génétiquement modifiée "néogène"

Métier : agent du projet "Néoclaw", membre de la x-mera.

Faction : X-Mera




Pouvoirs des "Neogenes" :

Les "neogenes" sont des femmes qui ont été génétiquement modifiées bien avant leur naissance. Le but des chercheurs étaient de compiler les meilleurs gènes possibles dans plusieurs individus de sexe féminin. Les capacités physiques et mentales de ces femmes sont donc très développées. Elles sont généralement plus fortes, plus vigoureuses (meilleure récupération, guérison optimale) et plus rapides que les individus normaux, cependant la différence devient frappante et énorme lorsqu'elles portent des "Neoclaw" (définition disponible dans la partie "armes"). Là, elles possèdent une force, une régénération et une vitesse pouvant rivaliser avec les "super-héros".

Armes des "Neogenes" :

La "Néoclaw" est un symbiote issu de recherches en biotechnologie, notamment suite à la découverte d'un artefact rare du japon. Elle permet aux personnes qui fusionnent avec de créer une armure d'une grande imperméabilité, ainsi que des excroissances pouvant servir d'armes (allongement de ce qui s'apparentaient sous forme humaine aux cheveux, aux ongles, lames qui apparaissent aux poignets et aux genoux, etc). Seules les "neogenes" peuvent en être équipées car les neoclaw nécessitent des gènes précis et une énorme quantité de facteurs physiques liés à la robustesse du corps et du système nerveux. En effet, la force et les caractéristiques des armes et armures ne proviennent pas que des gènes mais aussi du caractère de la personne qui la porte. La symbiose est quelque chose d'unique et de très intime. Enfin, la neoclaw puise sa force et son énergie dans le mental et la résistance physique de sa porteuse, allant jusqu'à annihiler quand il n'y a plus rien à prendre pour continuer à vivre.


Description physique :

Nora Clare est un être au charisme fort mais à l'expression discrète. Tout en elle transpire le contrôle de soi, à commencer par son visage de marbre où transpercent ses iris bleu-vert limpides et très clairs. Ses yeux conservent un air d'indifférence et de froideur qui glissent sur ses interlocuteurs comme de l'eau le ferait, se frayant un chemin dans la moindre petite crevasse pour s'y engouffrer et percer à jour ce qui lui fait face. La plupart du temps, sa démarche mesurée et martiale est balayée par le balancement de sa chevelure dorée et pâle.

Son allure est à la fois athlétique et voluptueuse. En effet, son corps a subit la discipline et la rigueur de l'éducation physique spéciale et dispensée par l'Agence "Enfance Bien-Être". Ce programme fut notamment sur les arts martiaux afin que les neogenes, futures porteuses de néoclaws, soient parfaitement au point pour le jour de leur fusion. Bien qu'altière et de haute stature, elle possède malgré tout des formes sensuelles et féminines qui permettent d'adoucir sa froideur et donne à sa courtoisie une classe un rien britannique.

Elle s'habille toujours avec simplicité mais élégance. Nora porte généralement des ensembles sombres desquelles elle laisse toujours transparaitre le haut de ses bustiers. Sa Claw est à son poignet gauche, dissimulé sous ses manches qu'elle porte longue quelque soit la saison. Bien que fière de posséder un symbiote, elle ne l'exhibe pas guidée par sa décence habituelle. Ainsi, on ne voit en elle qu'une humaine...


Description psychologique :

Nora est donc une personne à l'apparence froide et dénuée d'émotion. Les évènements, qu'ils soient bons ou mauvais, lui glissent littéralement dessus, tout autant que son regard le laisse à croire. Cependant, il ne faut pas s'imaginer qu'elle n'y réagit pas pour autant. Au contraire, elle les gère patiemment, sans s'emballer et de manière méthodique. Elle cultive cette distance depuis son enfance, qui fut pour le moins neutre et sans véritable attachement. Si ce n'est peut-être cette fidélité au projet "neogene" dont elle est issue, se cramponnant à la genèse de l'Organisation : créer l’Ève parfaite détentrice de la main divine, l'ultimedclaw. Car l'idéal de toutes les Neogenes est de devenir l'ultime, l'unique, sur le modèle de la claw originale... Tout le comportement Miss Clare tend vers ce rêve.

Malheureusement, Nora n'atteindra sans doute jamais ce but. Elle le sait, mais elle estime que membre des élues porteuses de claws, elle se doit d'être digne et en accord avec l'idéal des "neogenes". Elle peut mener des équipes (de travail, d'enquête ou de combat) mais elle reste une suivante, ce n'est pas une leader dans l'âme mais l'éternelle et fidèle seconde. Elle n'a pas le goût du pouvoir égoïste et ne l'envisage pas comme une fin mais comme un moyen vers un but plus noble. Courtoise et maîtresse d'elle-même, elle effectue les tâches qu'on lui confie avec discrétion et efficacité pour le bien commun, et ce, bien avant le sien.

Une seule chose arrive à éveiller des expressions sur ce visage de marbre : les combats contre des adversaires pouvant opposer un minimum de résistance. Dans ces moments là, elle exulte, sourit, rit et est prise d'une véritable frénésie...


Histoire personnelle de Nora Clare


Une enfance de "neogene"...

Nora Clare est née dans l'un des laboratoires de L'AIA (Agence pour les Naissances Par Biologie Assistée) en Californie. Ces derniers étaient officiellement spécialisés dans le traitement de l'infertilité et permettaient aux personnes stériles d'avoir des enfants. Officieusement, ces laboratoires récupéraient un maximum de données génétiques dans des buts eugénistes. C'est donc dans l'une de ces antres de la sciences que Nora fut conçue. Elle n'eut aucun parent en particulier, mais plus un ensemble de gènes de plusieurs personnes compilés dans un unique ovule créé de toute pièce...

Elle grandit ensuite au sein de l'orphelinat La Fayette en Louisiane, qui appartenait à l'CWBA (Agence Enfance Bien-Être). Là encore, sous une apparence de bienséance se dissimulaient des centres d'entrainement afin que les "neogenes" soient des êtres humains parfaits. L'éducation qui leur était dispensée visait à faire de chacune d'entre elles des membres éminents de la société : juristes, scientifiques, politiciennes, etc. Mais en plus de cela et surtout, les enfants étaient très tôt stimulées et entrainées durement aux combats. Car les "neogenes" devaient occuper de hauts postes, certes, mais aussi être des combattantes hors pairs... elles représentaient après tout un idéal qui devait débarrasser le monde des inutiles et des corrompus. C'est dans cette ambiance stricte et studieuse, tournée vers l'excellence que fut dressée Nora.[/color]

La fusion avec la Claw...

Des scientifiques encadrent rigoureusement la croissance des "neogenes", à l'affût du moment où elles deviennent compatibles avec leur Claw. Cette dernière est créée avec des cellules souches prise sur sa future hôte pour une fusion optimale. Ce moment arriva pour Nora vers ses 20 ans, les majeures modifications de la puberté était derrière elle et la "neogene" était prête à recevoir son symbiote. Quand la fusion s'opéra, ce fut la première fois de toute la vie de Nora qu'elle ressentit une émotion aussi forte et irrésistible. La puissance et la chaleur diffusées dans tout son corps eurent l'effet d'un raz-de-marré passionnel et enivrant. Par la suite, les seuls moment où elle eut le plaisir extrême d'être envahie de la sorte, fut lors des entraînements et des combats. Au fur et à mesure, elle montra d'ailleurs une ardeur et un vice tout particulier dans sa manière de se battre. Contrairement aux autres "neogenes", elles peut projeter des aiguillons acérés et fins. Ses cheveux forment comment des pattes d’araignée prêtes à se planter dans les adversaires sans vergogne. Quand ce n'est pas ce harpon qui à l'apparence d'une franche et qui, soudain, fouette l'air et transperce tout...

Nora qui combat en images:
 

L'entrée au département spécial d'armement biomécanique de la MERA...

Vers l'âge de 10 ans, Nora apprit que la NSFW fut absorbée par la X-MERA. Cependant, bien que l'Organisation fournissait des armes biomécaniques à son nouvel employeur, les "neogenes" continuaient d'être produites dans la plus stricte discrétion et surtout, continuaient d'être endoctrinées dans la logique eugéniste promulguée depuis la seconde guerre mondiale. À 22 ans, elle entra au service du docteur Natasha Nishida qui dirige le service "claw", en tant qu'assistante. Depuis, elle assure la gestion des dossiers les plus sensibles et veille personnellement à ce qu'ils le restent et à se débarrasser des opportuns. Le but du professeur Nishida est d'aller toujours plus loin dans la puissance des claws, pour qu'elle puisse dépasser l'originale, et cela qu'elle qu'en soit le prix. Nora soutient cet enthousiasme car son appartenance aux "neogenes" la rend indulgente quant à l'obsession de la scientifiques, qui sert sa "race" et son eugénisme. L'ambition et les manières vulgaires de Nishida ne touchent pas Nora. Cependant, le jour où la scientifique ne servirait plus la cause de la néoclaw... serait certainement le dernier pour la chercheuse et Viciousclaw serait certainement l'instrument de cette mort subite.



Histoire des "Neogenes" et des "Neoclaw"


La quête des chercheurs japonais durant la seconde guerre mondiale...

Tandis que le Nazisme se développait en Europe, en Asie et plus particulièrement au Japon, se développait aussi un eugénisme radical. Celui-ci était développé par un cercle restreint dont le but était de revigorer la lignée d'Amaterasu mais surtout de copier sa fameuse Tsume...

La déesse du soleil est la mère de tous les empereurs auxquels elle a offert la précieuse Kusanagi-no-tsurugi, l'épée de Kusanagi. Cependant, le 25 avril 1185, cette arme exceptionnelle fut jetée à la mer. Susanoo, maitre des flots, récupéra l'artefact, qu'il avait naguère offert à sa sœur. Amaterasu fut déçue par cette descendance masculine sans égard quant à ses dons et elle décida donc de faire un cadeau à ses filles mortelles. Dès que Kusanagi-no-tsurugi disparut dans les flots, Ten'batsu-no-Tsume (la griffe du courroux divin) apparut au sein du temple d'Ise-jingū où les descendantes d'Amaterasu servaient leur ancêtre divine. L'arme divine ne pouvait être portée que par des femmes et ces dernières devenaient des êtres d'une puissance remarquable qui ne souffrait aucune résistance. Cela fut perçut comme une menace, tant par le nouvel empereur Go-Toba que par le shogunat de Kamakura. Grâce à l'aide de la dame des enfers Izanami, les hommes n'eurent plus à craindre l'arme car les shikome la prirent à la détentrice de la Tsume en la tuant et en l'emportant au Yomi. L'artefact fut donc ravit aux mondes des mortels durant un temps, ne faisant une apparition que lors de moment précis du calendrier shintoïste. Quelques rares élus furent initiés et se transmirent le moyens de trouver Ten'batsu-no-Tsume. Les siècles se succédèrent et une seule famille conserva le secret au XXe siècle, celle de Tatsuoki Furumizu.

Grand chercheur et scientifique japonais, il invoqua et étudia la Griffe voulant lui créer une rivale parfaite grâce à la science. Il ne souffrait pas qu'une antiquité puisse surpasser la nouvelle religion : le progrès scientifique. Pire, il voulait créer une arme non pas faite avec les gènes d'Amaterasu, comme le souhaitait le Cercle eugéniste de l'empereur, mais avec ses propres gènes, convaincu que son patrimoine génétique était le meilleur au monde! Il sélectionna donc toutes les femmes dignes de recevoir ses gènes afin de créer la première lignée de "neogenes" tandis qu'il développait la Kan'zen'-no-Tsume sur le modèle de la Tsume donnée par Amaterasu. Malheureusement, il n'eut pas le temps de voir ses travaux aboutir et ils furent volés par l'un de ses collaborateurs qui se plaça sous le patronage d'un américain dès la fin de la guerre. Tatsuoki Furumizu fut assassiné par l'une de ses "filles" : Maria Soho qui fut la seule équipée par une Kan'zen'-no-Tsume. La jeune femme ne survécut pas longtemps car la Kan'zen'-no-Tsume demandait trop d'énergie pour peu de transformation... elle ne survécut pas plus de trois mois et mourut dans d'atroces souffrances.



L'émigration aux états-unis sous le couvert d'une société écran...

Le traitre s'appelait Reiji Nishida et il travailla toute sa vie pour un groupe pharmaceutique en pleine expansion. Celui-ci était dirigé par un obscur lord, un bâtard aristocratique d'origine britannique, Sir Simon Temclare. Libéré du délire de l'Empereur et de Furumizu, il se lança dans la sélection des meilleurs patrimoines génétiques. La génétique d'alors ne permettait pas la sélection directe des gènes en laboratoire, mais on savait déjà comment sélectionner les individus. Cela correspondit aux premières générations de "neogenes" et de "claws". Les guerrières étaient certes plus puissantes que des humains, mais elles se firent dévorées rapidement par leur puissance, bien qu'un réel progrès soit à noter par rapport à la Ken'zen'-no-Tsume. Les guerrières pouvaient utiliser leur Claws comme elles le souhaitaient et ont vécu jusqu'à 6 ans avec l'armes avant que ne se déclenchent le processus annihilation.

Le fils de Nishida, James, continua les recherches de son père en se lançant dans la génétique à un niveau supérieur, entamant les recherches au niveau cellulaire. Tandis que l'on étudiait le moyen d'améliorer davantage la "claw" qui devint la "néoclaw" de première génération. Les premières à en être équipées furent les "neogenes" de la génération de Nora, nées dans les années 80-90. Malheureusement, bien que James Nishida fut compétent et doué, il ne gérait pas les affaires de l'entreprise et très vite, celle-ci n'eut plus les moyens de financer ses recherches alors qu'il atteignait un très bon niveau. Les "neoclaws" qui fusionnèrent avec les nouvelles "neogenes" produisaient des guerrières exceptionnelles et qui résistaient bien mieux aux pouvoirs de leur symbiote. Si bien que l'espérance de vie des "neogenes" fut considérablement augmentée, jusqu'à 20 ans d'utilisation si la détentrices savent canaliser leurs pulsions violentes et donc, ne pas se battre à tort et à travers.



L’absorption par la X-Mera...

La fille de James, Natasha Nishida, était également une excellente scientifique, mais aussi une femme d'affaire pragmatique et sans morale particulière quand il s'agissait d'argent. Elle réussit à s'octroyer la majorité des actions de la société et les revendit à la X-MERA au début des années 2000. Bien entendu, la vente se fit sous certaines conditions. Elles lui permirent de développer les claws tout en développant d'autres armes moins élitistes, mais, pas moins efficaces... Ces dernières permettent en grande partie de financer le projet "neoclaw".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nora Clare alias Viciousclaw [Présentation]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Opéra de Paris - 2009/2010 (Présentation de la saison)
» Opéra de Lille - Saison 2008-2009 Présentation
» KEVIN MOORE Alias Keb'Mo
» SONO LIGHT (Alsace) Présentation:
» inscription rime avec présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A House Divided :: Avant de commencer :: Faire vivre vos personnages :: Carnets des Joueurs :: Nora Clare-
Sauter vers: